Balade précedente
Balade suivante
Balade précedente

UNE JOURNÉE SUR LA BUTTE-AUX-CAILLES

Une journée sur la Butte-aux-Cailles

16 mars 2018

journee-a-la-butte-aux-cailles-paris-zigzag
  • Pour suivre l'actualité insolite de Paris
    Inscrivez-vous à notre newsletter
  •  

Véritable petit joyau parisien, la Butte-aux-Cailles est pleine de petits bars à la terrasse desquelles on a envie de s’éterniser, de ruelles
verdoyantes et de street-art. En somme, ce quartier regorge de surprises à chaque coin de rue. Il a rejoint les murs de la capitale en 1860 et doit son nom à Pierre Caille qui en a fait l’acquisition en 1543. La Butte, préservée des travaux d’Haussmann grâce à ses carrières de calcaire qui ne permettaient pas de lourdes constructions, est considérée par de nombreux parisiens comme un petit village hors du temps. Il est temps d’aller y passer une journée pour découvrir ses secrets …

10h – Petite viennoiserie chez Lorette

Pour commencer la journée en douceur, on se dirige chez Lorette, une boulangerie artisanale avec des produits frais et une politique anti-gaspillage. Comme on a de la chance, il y a deux boutiques de la même enseigne, rue de la Butte aux Cailles mais aussi rue Bobillot. On vous conseille d’aller déguster un croissant zébré, un roulé pistache-chocolat ou autre brownie cacahuète sur la place Paul Verlaine. Aussi, on peut nettoyer nos doigts sucrés à l’eau du puits artésien qui se trouve juste en face.

Chez Lorette

Chez Lorette

Lorette
2 rue de la Butte aux Cailles
ET 48 rue Bobillot
Ouvert tous les jours de 7h à 20h sauf le mercredi.

10h30 – Balade au gré des ruelles verdoyantes

Les petits passages et rues de la Butte-aux-Cailles offrent un moment agréable pour errer en attendant le déjeuner. Il suffit de déambuler assez instinctivement pour tomber sur des écrins verdoyants, comme le passage Barrault avec ses pavés et ses façades recouvertes de lierre. D’autres lieux valent le coup d’œil dans les rues adjacentes ou en descendant un peu plus bas vers le sud. L’occasion d’aller faire un tour dans le Square de Peupliers, un triangle de maisonnettes qui fait très envie. Pour s’y rendre, on passe à côté du Square de la Montgolfière, où a atterri le premier vol humain en Montgolfière en 1783. On fait également un tour devant la petite Alsace, rue Daviel, un ensemble de 40 maisons ouvrières à colombages.

Square des peupliers - © Caty Reneaux / Paris ZigZag

Square des peupliers – © Caty Reneaux / Paris ZigZag

12h30  – Déjeuner au populaire Temps des Cerises

Il faut remonter quelques rues avant de pouvoir s’attabler au Temps des cerises. Cette coopérative de production, qui fait également office de restaurant, propose un repas complet pour 13 € le midi. Avec son nom, elle rend hommage à la Commune de 1871 et s’ancre dans l’histoire ouvrière populaire de Paris. Malgré la fermeture de l’usine voisine qui leur apportait de nombreux habitués, la coopérative demeure et une ambiance conviviale continue d’y régner.

Le temps des cerises - © Caty Reneaux - Paris ZigZag

Le temps des cerises – © Caty Reneaux / Paris ZigZag

Le Temps des Cerises
18-20 rue de la Butte aux Cailles
Ouvert du lundi au samedi de 11h45 à 14h30 et de 19h à 23h45.

14h – Une visite sur le street-art

La Butte continue de se renouveler en permanence grâce à la présence d’oeuvres de street-art, un atout charme indéniable du quartier. Des visites sont organisées régulièrement pour découvrir les créations foisonnantes qui parcourent les rues. Le Passage Sigaud, le Passage du Moulin des Prés, le Passage Boiton ou encore la rue Vandrezanne sont couvertes de graffs colorés. L’occasion de découvrir les œuvres de Miss. Tic, artiste plasticienne habitante du quartier, qui signe des images de femmes fatales accompagnées de petites phrases à double sens, titillant les stéréotypes.

Place de la Commune de Paris © Caty Reneaux / Paris ZigZag

Place de la Commune de Paris © Caty Reneaux / Paris ZigZag

16h30 – Goûter à l’Oisive Thé

Une petite balade, ça creuse. En intérieur ou en terrasse, l’Oisive Thé propose une grande gamme de thés à 5 €, à siroter accompagnés de pâtisseries faites avec amour. La maison propose aussi des cours de tricot pourendin faire des choses nos mains. C’est les poches pleines de thé acheté en vrac que l’on sort de ce bel endroit, le sourire aux lèvres, prêt à continuer la balade.

L'Oisive Thé © Caty Reneaux / Paris ZigZag

L’Oisive Thé © Caty Reneaux / Paris ZigZag

L’Oisive Thé
8 bis rue de la Butte aux Cailles
Ouvert du mardi dimanche de 12h à 18h (à partir de 11h le week-end).

18h – Un plouf dans la piscine

Plutôt que de s’endormir sur une chaise, c’est l’heure d’aller faire quelques longueurs juste en face, dans la piscine de la Butte-aux-Cailles qui est tout simplement incontournable. Avec sa façade de briques rouges dans un esprit très Art nouveau et sa voûte en béton supportée par sept arches, elle est l’une des plus anciennes de Paris. Elle a deux particularités : son eau et son bassin extérieur. Le puits artésien, construit juste à côté, puise une eau parfaitement potable à 600 mètres sous la surface du sol. Quant au bassin nordique, il permet de se baigner toute l’année à l’extérieur dans une eau chauffée à 28 degrés. Un vrai bonheur.

 © Piscine de la Butte aux Cailles

© Piscine de la Butte aux Cailles

Piscine de la Butte-aux-Cailles
5 place Paul Verlaine
Entrée à 3 € 50, tarif réduit à 2 €.

20h Dîner basque chez Gladines

L’heure de se féliciter d’être allé nager est arrivée. C’est naturellement que l’on se dirige Chez Gladines, la célèbre adresse basque du quartier. On note l’Alerte à la bombe de Miss. Tic sur la devanture, histoire de réviser ce que l’on a vu pendant la journée. Nappes en toile cirée rouge et blanche et drapeau basque promettent un sympathique dépaysement. Les spécialités basques, entre 10 et 15 € mettent l’eau à la bouche.

© Chez Gladines

© Chez Gladines

Chez Gladines
30 rue des cinq Diamants
Ouvert de 12h à 15h et de 19h à 23h45 tous les jours.

21h30 – Boire un verre au Merle Moqueur

La Butte est aussi célèbre pour ses bars et sa vie nocturne (ce qui n’est d’ailleurs pas au goût de certains voisins). Il faut donc en profiter avant de partir, en se dirigeant vers le Merle Moqueur. Cocktails et rhums arrangés sont les spécialités de la maison, véritable institution du quartier depuis des décennies. Ambiance tropicale afin de finir cette journée en beauté, histoire de se trémousser avant de rentrer.

Le Merle Moqueur © Lauraloub

Le Merle Moqueur © Lauraloub

Le Merle Moqueur
11 rue de la Butte aux Cailles
Ouvert tous les jours de 17h à 2h

Pour vous plonger dans la Butte-aux-Cailles du début du XXème c’est ici  et pour d’autres bonnes adresses sur la Butte-aux-Cailles par là

Image à la Une : Jeanne Menjoulet / Flickr

Balade suivante